Important - Notre boutique sera fermée du 11 au 20 juillet - Plus d'informations ici !

Assistance concernant les dalles

Comment identifier la référence de ma dalle ?

Pour identifier la référence d'une dalle, deux méthodes sont possibles:

1. Par démontage: permet à coup sûr d'avoir la référence de la dalle, mais parfois complexe. Un tutoriel (générique) est disponible ici. Vous pouvez aussi rechercher sur YouTube des vidéos plus spécifiques du démontage de votre modèle.

2. Par logiciel: très simple à condition de disposer d'un écran externe. Toutes les dalles sont équipées d'une zone de mémoire dans laquelle est parfois stockée leur référence. Cette méthode ne fonctionne pas avec les DELL ou certains SONY car ces fabricants suppriment ou remplacent la référence de la dalle.

Nous avons développé un logiciel spécifique pour cet usage, il n'a pas besoin d'être installé, ne nécessite aucune librairie (type DotNET ou autre) et est compatible avec toutes les versions de Windows (à partir de XP, 32 ou 64 bits):

Une fois lancé, le logiciel affiche les informations concernant le moniteur actif. Le modèle de la dalle doit se trouver dans une zone "Référence xx". Si vous utilisez un écran externe car la dalle n'affiche plus rien, ce sont les informations de cet écran qui s'affichent en premier. Dans ce cas, utilisez la liste 'Moniteurs' pour retrouver la dalle (en général la liste n'en contient que deux, votre écran externe et la dalle). Si vous ne trouvez pas ou avez un doute, utilisez le bouton 'Copier vers le presse-papier' avec chacun des moniteurs listés et envoyez-nous le résultat via notre formulaire de contact.

Comment démonter la dalle de mon ordinateur portable ?

Sur la très grande majorité des portables, le démontage n'est pas une opération complexe. Vous allez avoir besoin d'un tournevis cruciforme, d'un tournevis plat et de scotch. L'opération est détaillée ci-dessous (vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir). Le remontage s'effectue à l'inverse du démontage sans précaution particulière. Aucune ré-installatin logiciel n'est nécessaire.

Sur les modèles dont les vis sont inaccessibles lorsque l'écran est ouvert (photo 2), il sera nécessaire de démonter l'unité centrale afin d'accéder aux charnières et ainsi séparer toute la partie écran de l'unité centrale.

Sur les modèles à écran tactile, une vitre tactile est placée devant la dalle. Soit la dalle est vissée à la vitre ce qui ne pose pas de problème particulier, soit elle est thermocollée, dans ce cas il est préférable de remplacer le bloc complet.

Avant tout chose, éteignez le portable, retirez la batterie et débranchez le cordon d'alimentation.
Sur les modèles équipés d'une batterie intégrée, nous déconseillons totalement le remplacement de la dalle sans déconnecter la batterie. Cela complique évidemment l'opération car il faut commencer par démonter l'unité centrale, mais il faut savoir que même portable éteint, la tension de la batterie est présente sur le connecteur de la dalle, tout court-circuit provoquera immanquablement la destruction d'un composant électronique sur la carte mère !
Retirez tous les plots en caoutchouc et/ou les cache-vis en plastique situés sur le pourtour de l'écran, puis retirez toutes les vis présentes. La très grande majorité des portables utilisent des vis à têtes cruciformes, certains HP en gamme professionnelle utilisent du Torx. Une fois les vis retirées, le cadre entourant la dalle ne bougera pas car il est clipsé au capot sur tout le tour, il va falloir le déclipser, c'est la partie la plus difficile...
Placez-vous sur le côté du portable et soulevez le cadre plastique en glissant les doigts entre le cadre et la dalle. Il se peut que le cadre soit fixé à la dalle avec une mince bande de scotch double-face, il faut dans ce cas forcer un peu plus pour arriver à le décoller.
Dès que les premiers clips ont cédé, glissez vos doigts vers la gauche (ou la droite), d'autres clips vont cédés et l'opération deviendra plus facile. Continuez ainsi en faisant le tour de l'écran. Arrivé en bas, il y a davantage de clips et ils sont plus gros, essayer de faire jouer le cadre de bas en haut et inversement, plutôt que de forcer sur les clips.
Vous avez maintenant en face de vous la dalle et les vis de fixation du capot. Retirez l'ensemble des vis en ayant d'abord pris soin de glissez derrière le capot un objet assez gros et lourd (par exemple un dictionnaire). Cette précaution évite, lorsqu'il ne reste plus que 1 ou 2 vis, que le poids du capot ne casse les fixations en plastique des vis restantes.
Une fois toutes les vis retirées, la dalle est attachée aux charnières et ne risque pas de tomber. Il faut maintenant séparer le capot de la dalle. Il est muni d'ergots en plastique qui permettent de le positionner correctement par rapport aux charnières. Si vous sentez une résistance en le séparant de la dalle, ne forcez pas, cherchez ces ergots (ils sont souvent en bas, près des vis qui maintenaient le capot) et voyez comment il faut dégager le capot pour ne pas risquer de les casser. Vous pouvez ensuite rabattre la dalle sur le clavier.
Vous pouvez maintenant accéder aux vis placées dans la tranche de la dalle, ainsi qu'au connecteur de la dalle. Il est plus facile de déconnecter d'abord le câble (voir étape suivante) et de terminer par les vis, ainsi la dalle ne risquera pas de bouger lorsque vous déconnecterez le câble.
Le câble est attaché à la dalle par un premier scotch qui recouvre à la fois la dalle et le câble. Décollez ce scotch uniquement dans la partie encadrée en rouge (ne cherchez pas à le retirer côté câble, vous risqueriez d'endommager le câble).
La partie inférieure du câble est aussi collée au scotch double-face sur la dalle, il faut d'abord la soulever légèrement pour la décoller, puis tirer le câble bien droit, dans l'axe du connecteur et parallèlement à la dalle, comme indiqué par la flèche verte.
Lorsque vous monterez la dalle de remplacement, n'hésitez pas à remettre un scotch neuf par dessus le scotch d'origine afin d'éviter que le câble ne se déconnecte.
Votre dalle est maintenant démontée. Pour trouver l'étiquette mentionnant sa référence, consultez cette rubrique.

Exemples d'étiquettes mentionnant la référence de la dalle

La quasi-totalité des dalles est identifiable grâce à sa référence fabricant, indiquée sur une étiquette généralement collée au dos de la dalle (parfois sur l'avant de la dalle). Vous trouverez ci-dessous des exemples d'étiquettes avec les références pour les fabricants les plus courants. Si vous ne parvenez pas à trouver la votre, n'hésitez pas à nous envoyer une photo du dos de votre dalle en utilisant notre formulaire de contact.

AU-OPTRONICS
CHUNGHWA
BOE
HANNSTAR
LG DISPLAY
SAMSUNG
TOSHIBA
SHARP
INFOVISION
CHIMEI / INNOLUX

Aide au diagnostic pour les pannes de rétro-éclairage

1. Qu'est-ce que le rétro-éclairage ?

Une dalle LCD est composée d'une source de lumière blanche, de filtres (pour diffuser, polariser et colorer la lumière), et d'une matrice à cristaux liquides qui contrôle pixel par pixel le passage de la lumière. La source de lumière est appelée rétro-éclairage. En cas de panne, l'affichage devient très sombre car seule la lumière ambiante permet d'obtenir un affichage (grâce à la réflection de cette lumière sur les couches internes de la dalle).

Le rétro-éclairage utilise un ruban de LED ou, sur les anciens modèles de dalles, un tube fluorescent appelé CCFL (Cold Cathod Fluorescent Lamp). Dans le cas des LED, s'agissant de composants incassables et presque inusables, les pannes ne proviennent jamais des LED elles-mêmes mais des composants électroniques qui les alimentent, généralement situés sur le contrôleur de la dalle. Dans le cas du CCFL, il peut connaître trois types de problèmes: l'usure, la casse et le défaut d'alimentation. Dans ce dernier cas, le dispositif incriminé est l'inverter: c'est une petite carte électronique indépendante située juste sous la dalle, qui génère les 800 à 1000 volts nécessaires à l'allumage.

2. Comment s'assurer que seul le rétro-éclairage est défectueux ?

Pour vous assurer que la dalle n'est pas endommagée et que seul le rétro-éclairage ne fonctionne plus, retirez les éléments plastiques qui constituent l'écran (cadre plastique devant et capot derrière). Vous pouvez pour cela consulter notre guide de démontage ici. Mettez ensuite le portable en fonction et éclairez l'arrière de la dalle avec une lampe torche assez puissante. Si la dalle fonctionne correctement, vous devriez distinguer nettement les icones et l'image de fond du bureau de votre système d'exploitation.

3. Comment déterminer la cause de la panne ?

Déterminer précisémment l'origine de la panne n'est pas évident car le système de rétro-éclairage est composé de 3 ou 4 éléments:
  - la carte mère, qui alimente et pilote le rétro-éclairage,
  - le CCFL ou la rampe de LED, intégré à la dalle,
  - l'inverter (uniquement pour les dalles de type CCFL),
  - le ou les câbles vidéo, qui connectent entre eux les éléments ci-dessus.

Si votre panne a été intermittente puis définitive, et que l'angle d'ouverture de l'écran avait une influence sur la panne, vous devez vous orienter vers un défaut du câble vidéo, qui a pu se couper au passage vers la charnière. Si par contre la panne a été brutale, il est peu probable qu'un câble soit en cause.

Pour les dalles de type CCFL, l'inverter est la principale cause des pannes de rétro-éclairage. Lorsque la panne apparait brutalement sans que le portable ait subi de choc, il est en cause 9 fois sur 10. Le CCFL peut aussi être cassé si le problème est apparu suite à un choc. Enfin le signe classique de l'usure d'un CCFL est l'apparition d'une teinte rosée sur l'ensemble de l'image au moment de la mise en marche. Dans ces 2 derniers cas, la dalle doit être changée.

Pour les dalles de type LED, le contrôleur intégré à la dalle gère l'intensité lumineuse demandée par la carte mère. Il peut être en cause, ce qui nécessite le changement de la dalle.

Vient enfin le cas de la carte mère. La manière la plus simple de tester est de disposer d'une dalle de remplacement, à défaut il faudra un équipement spécifique (multimètre et oscilloscope) pour vérifier la tension et les signaux présents sur le connecteur vidéo.

Attention: ne vous fiez jamais à un test sur écran externe ! Même si le portable fonctionne parfaitement, la carte mère peut toujours être mise en cause car l'électronique qui alimente et pilote le rétro-éclairage est totalement indépendante de celle liée à la sortie vidéo externe.